2013 / 2001

Les Enfants du Levant

En août 1850, une loi visant à régler les principes de détention des mineurs est votée. Désormais, les enfants abandonnés, orphelins et petits délinquants seront envoyés dans des colonies agricoles pénitentiaires jusqu’à l’âge de 20 ans selon la gravité des faits qui leur sont reprochés… En février 1861, une soixantaine de mineurs – dont les plus jeunes n’ont pas 6 ans – sortent de la prison de la Roquette à Paris et prennent la direction de la colonie agricole pénitentiaire de Sainte-Anne de l’île du Levant. Ils seront les premiers pensionnaires de cette colonie qui se transformera en véritable bagne. Les conditions de vie ineptes, la malnutrition, les sévices sexuels et la maladie faisant des ravages, une centaine d’enfants, dont quatre avaient moins de dix ans trouveront la mort. Aujourd’hui, sur l’île devenue base militaire, une stèle rappelle leur histoire.

Présentation vidéo

Distribution

Musique : Isabelle Aboulker – Livret et paroles : Christian Eymery
D’après le roman de Claude Gritti « Les Enfants de l’Île du Levant »
Chœur de Scène – Direction artistique et musicale : Didier Grojsman
Mise en scène : Vincent Vittoz – Mouvements scéniques : Armelle Cornillon
Scénographie : Perrine Leclere-Bailly – Costumes : Isabelle Pasquier – Lumières : Caroline Vandamme – Création vidéo : Michaël Dusautoy – Son : Laurent Dujarric – Assistante : Sandra Monlouis, Alice Laforge – Régie générale : Saïd Méchéhar

Musiciens
Piano : Bruno Perbost – Violon : Romain Senac – Alto : Cyril Guignier
Violoncelle : Jean Taverne – Contrebasse : Bernard Lanaspèze – Flûte : Stéphanie Chatet
Clarinettes : Sandrine Bronchain  et Clément Caratini – Trombone : Eric Louis
Cor : Jacques Peillon – Trompette : Jean-Marie Oriol – Basson : Régis Roy
Percussions : Franck Steckar

Avec, dans le rôle des adultes :
Anne Barbier, Jean-Michel Fournereau, Vincent Furic, François Patissier, Marc Pierret, Yann Toussaint

Photos

Du livre à l’opéra

Claude Gritti, originaire du Lavandou dans le Sud de la France, s’est pris de passion pour l’écriture et la recherche documentaire. En menant un énorme travail toponymique sur les calanques des îles d’Or, il fait une extraordinaire découverte : les preuves de l’existence de la colonie agricole Sainte-Anne, sur l’île du Levant, de 1861 à 1878, le cimetière du bagne. Une centaine de jeunes forçats y reposent. Durant 14 ans, l’ex garagiste a collecté des centaines de documents, des rapports de l’administration pénitentiaire, des lettres des forçats à leur famille, des copies des tableaux de punitions, des extraits d’état civil des quatre-vingt-dix-neuf victimes de la colonie. Cette masse inédite a donné vie à un livre poignant, « Les enfants de l’île du Levant » (publié par Jean-Claude Lattès – 1999), son premier roman. En découvrant le roman, Christian Eymery co-directeur du CRÉA n’imaginait évidemment pas qu’un bagne pour enfants existait non loin de l’endroit où il avait vécu toute son enfance. Devant un sujet aussi fort, poignant, et passionnant, il décide d’écrire une adaptation. Après 150 ans de silence sur cette justice du XIXe siècle, un opéra (musique Isabelle Aboulker) interprété par les 40 enfants du CRÉA sera créé en octobre 2001 et repris dans une nouvelle production en octobre 2013. Un cd édité aux Editions Frémeaux et Associés raconté par Claude Brasseur a été enregistré en 2003.

Un opéra repris chaque année

Créé pour la première fois en 2001 par le CRÉA, cet opéra est repris depuis sa création par de nombreuses structures (liste non exhaustive) :
2018 : Opéra de Lyon (Maîtrise de l’Opéra) / 2017 : Madagascar (Institut Français)
2015 : Thaïti (Conservatoire Artistique) / 2014 : Dôme théâtre d’Albertville (GREPA)
2012 : La Réunion (Chœur Amadeus) / 2011 : Scène Nationale du Creusot (EDS)
2004 : Grand Théâtre de Genève
Vidéos des reprises

Ressources

Pochette CD Enfants du Levant

CD les Enfants du Levant (Version 2001)
Disponible aux Éditions Frémeaux et Associés)

Partition Chant / Piano : Editions Notissimo.

La presse en parle

Reportages de France 3 IDF et France 3 Toulon

« Un opéra haletant, bouleversant ! »
Le Nouvel Obs
« Des destins poignants transcendés par la belle partition d’Isabelle Aboulker et l’émotion des voix d’enfants. » Libération
« Un magnifique opéra qui donne à réfléchir. »
Paris Mômes
« Quelle fresque émouvante que celle peinte par les enfants du CRÉA. Sans emphase, mais au contraire avec beaucoup de sensibilité et d’humilité, la musique d’Iabelle Aboulker scande à merveille les brimades et la détresse subies par les petits bagnards. »
La Lettre du Musicien
« Magnifique histoire d’un des bagnes d’enfants du XIXe siècle, (…) ajoutée par l’éditeur, la voix gouailleuse de Claude Brasseur intervient entre chants et dialogues pour faire mieux suivre à tous les fils de ce drame de la misère. L’intérêt musical rejoint ici l’intérêt historique. »
Le Monde (à propos du CD)

Mentions

Une commande du CRÉA, centre de création vocale et scénique d’Aulnay-sous-Bois
Coproduction CRÉA – théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois
avec le soutien du Fonds de Création Lyrique, de la Spedidam et de la société Dushow
Cet opéra a été créé pour la première fois en octobre 2001 au théâtre Jacques Prévert
Reprises au Palais Neptune de Toulon les 21 et 22 décembre 2012
VOIR LA PAGE DE LA CRÉATION 2001
Il a été repris dans une nouvelle production en 2013 au théâtre Jacques Prévert
les 4, 5, 6, 7 et 9 octobre