L’équipe

L’équipe

DIRECTION

    • christian eymery

      Depuis trente ans, il est l’homme-orchestre du CRÉA. Un pied dans les bureaux, le second dans les coulisses, il pratique en équilibriste chevronné le grand écart entre d’un côté la direction administrative et financière et de l’autre l’écriture de spectacles et la mise en scène. Cette élasticité acquise sans jamais avoir pratiqué le yoga et la méditation n’a en revanche aucun effet sur ses troubles obsessionnels compulsifs dont il tente de se libérer à grands renforts de séances d’hypnose et de tisanes ayurvédiques.

    • claire grojsman

      À dix ans elle monte sur scène et ne veut plus en descendre. Elle fera pourtant ses adieux au public en 2010 lors de la tournée « Boulevard du Swing » au cours de laquelle elle réussit l’exploit de chanter en yaourt sur une vingtaine de standards anglo-saxons. Aujourd’hui, montre connectée au poignet et portable vissé à l’oreille elle se consacre pleinement aux actions culturelles, de formation et de mécénat et la priver de son téléphone pourrait la plonger aussitôt dans une dépression sévère.

    COMMUNICATION

    • CLAUDE BAJONCO

      Sans tambour ni trompette, il débarque au CRÉA un matin d’automne 2001 pour prendre en charge la communication et les relations presse à une époque ou hashtags et émojis n’avaient pas envahi la planète. Si, au cours de ces dernières années le web 2.0 a considérablement modifié ses habitudes de travail, il en est une qu’il a gardée, celle d’avoir constamment sur lui, près de lui, contre lui, et quel que soit l’endroit où il se trouve, son sac à dos, compagnon de voyage avec lequel il entretient une étroite complicité.

    SECRÉTARIAT

    • MANON SOUIDI

      C’est à l’école qu’elle découvre le CRÉA et la scène. Après avoir été tour à tour lutin, bagnard, dame de compagnie de Sarah Bernhardt, déprimée un soir de Saint Sylvestre, elle abandonne sa carrière internationale et rejoint par passion l’équipe administrative où elle accueille, informe, conseille et gère le Pôle Ressources. Dotée d’une grande mémoire, elle connaît aussi bien l’intégralité des ouvrages du CRÉA que les 19 saisons de “Faites entrer l’accusé”.

    PÉDAGOGIE

    • SANDRINE BAUDEY

      Elle fait la connaissance de Didier Grojsman à l’occasion d’un projet mené à l’Opéra Bastille et décide de passer le périphérique pour rejoindre le CRÉA. Aujourd’hui, elle traverse la rue pour aller à la rencontre des enfants dans les écoles, au théâtre, à l’hôpital, mais elle reste tétanisée à l’idée de franchir un pont. Son astuce, interpeller les passants pour l’aider à regagner l’autre rive. Aucun obstacle ne saurait compromettre l’un de ses objectifs : créer en toute occasion du lien et des “passerelles” entre les publics.

    • LIEBAUT DESJEUNES

      Il est tout nouveau dans l’équipe des musiciens intervenants et nous savons très peu de choses sur lui, mis à part qu’il arrive de Metz, qu’il a peur des araignées, qu’il aime les voyages et surtout la cuisine. Nous avons bien tenté de lui demander s’il lui arrivait de sauter des repas, mais cela l’a fait à peine sourire. Depuis, il nous a avoué qu’il avait entendu ce jeu de mots lourdingue sur son nom durant toute sa scolarité. Ah bon ?

    • DIDIER GROJSMAN

      Fondateur du CRÉA, il est celui qui a donné le LA et qui après plus d’une soixantaine de créations, continue avec passion de diriger le Chœur de Scène et transmettre un peu partout en France sa pédagogie singulière auprès des professionnels de l’enfance et de la musique. S’il a permis grâce à sa politique de commande de renouveler le répertoire de théâtre musical jeune public, il n’envisage toujours pas de rafraîchir son répertoire de blagues qu’il ressasse avec le même enthousiasme.

    • ISILD MANAC’H

      Piano en bandoulière, elle sera la première de l’équipe à rencontrer les écoles d’Aulnay-sous-Bois et sillonner sur son scooter les rues en long, en large et surtout… en travers. Au bout d’une cinquante-sixième tentative, elle décroche son permis brillamment et s’empresse d’acquérir un véhicule à quatre roues. Cette petite révolution va lui ouvrir des horizons plus larges et lui donner la possibilité de représenter le CREA lors des sessions de formations professionnelles qu’elle anime avec talent.

    • ÉLOÏSE MILET

      Chant lyrique, claquettes, danse contemporaine, flûte traversière, Eloïse baigne dans le monde des arts depuis sa tendre enfance. Dix années de pratique au CRÉA lui ont donné le goût de la comédie musicale. Une scène de ménage dans le spectacle « Somewhere » lui a d’ailleurs valu un prix d’interprétation mérité. À l’instar de Claire et Manon, elle a mis un frein à sa carrière et endosse depuis l’année dernière le rôle de musicienne intervenante.

    • SANDRA MONLOUIS

      Elle entre au CRÉA en 2012 pour y développer son inventivité artistique. Quand elle n’est pas sur le chemin des écoles, elle fait route pour le Conservatoire où elle enseigne le piano et pilote le nouvel atelier de pratique vocale et scénique. Si elle porte à ses nombreuses chaussures une affection immodérée, elle sait aussi les envoyer valser pour vivre fougueusement chaque répétition. Et quand Sandra cesse enfin de jongler avec les clés de sol ou de fa, elle invite toute l’équipe à retrouver les siennes…