2012

Pinocchio, un opéra jazz

L’histoire de Pinocchio est mondialement connue. Né de l’imagination d’un menuisier nommé Gepetto, il parle et se comporte comme un enfant crédule, désobéissant et paresseux. Pour devenir, comme il le souhaiterait, un vrai petit garçon, il accepte néanmoins de se rendre à l’école pour y apprendre à lire et à écrire. Mais son insouciance et son incorrigible naïveté l’entraînent dans de périlleuses aventures et l’éloignent de Gepetto qui part à sa recherche… Que ce soit au cinéma, au théâtre, ou en musique les aventures de ce petit pantin ont été de multiples fois racontées. Mais c’est bien la première fois que l’on tire de ce chef-d’oeuvre de la littérature italienne du XIXe siècle une version lyrique jazz qui se veut résolument contemporaine.

Présentation vidéo

Distribution

MUSIQUE : Thierry Lalo – LIVRET, PAROLES : Christian Eymery
Interprètes : chœur de Scène
Direction musicale : Didier Grojsman
Mise en scène : Jean-Romain Vesperini – Chorégraphie : Selin Dündar
Scénographie : Emmanuelle Roy –  Costumes : Sonia Bosc- Son : Frédéric Peugeot
Assistantes : Magali Perrin-Toinin – Lumières : Christophe Chaupin, Pauline Faisant
Aurélie Reybier
Régie lumières : Ludovic Liebard – Régie générale : Saïd Méchéhar

Musiciens
Trompette : Fabien Mary – Trombone : Guy Figlionlos
Saxophones et flûte : David Sauzay – Claviers : Bruno Perbost ou Thierry Lalo
Contrebasse et basse électrique : Raphaël Dever – Batterie : Mourad Benhammou

Mentions

Commande du CRÉA  d’Aulnay-sous-Bois
Coproduction CRÉA , Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois
avec le soutien du Fonds de Création Lyrique, de la Spedidam et de la société Dushow.
Création et représentations
THÉÂTRE JACQUES PRÉVERT D’AULNAY-SOUS-BOIS
5, 6 , 7, 13 octobre 2012, scolaires les 9, 11 octobre 2012
THÉÂTRE DE SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES
24, 25 novembre 2012
OPÉRA DE VICHY
9 décembre 2012
OPÉRA DE PARIS – AMPHITHÉÂTRE BASTILLE
30 janvier, 1er et 2 février 2013, scolaires les 29, 31 janvier 2013

Photos

Pour aller plus loin

CREA_PINOCCHIO_CC
CD de Pinocchio disponible au CRÉA
Grand Prix de l’Académie Charles Cros (catégorie Jeunes Publics)
Le choix de France Musique
Une découverte Jazz News

 

 

Lettre du CRÉA

La presse en parle

France 3 Région (JT – 04/2012)
Oxygène TV (09/2012)

« Une fois encore, dans ses choix musicaux, le CRÉA fait montre d’exigence et de professionnalisme. »
France Musique (Arnaud merlin – Producteur à France Musique – Préface du cd)
« Un opéra interprété par des musiciens de talent et les 40 jeunes du CRÉA d’Aulnay, une structure unique dirigée par Didier Grojsman qui fait un travail formidable avec les enfants »
France Inter (Frédéric Lodéon – Carrefour de l’odéon – Mai 2014)
« Hors de question de rester de bois devant ce Pinocchio. 40 jeunes du CRÉA portent haut la musique empreinte de swing mainstream, de breaks à la Basie et d’une tradition française des polyphonies vocales. Plusieurs figurent connues accentuent l’enchantement. » Jazz News (Bruno Pfeiffer – Mars 2014)
« Un pur régal d’ébénisterie vocale ! » Fip – (François Lacharme)
« Une quarantaine de jeunes formés à Aulnay, donnent corps à Pinocchio, dans une version jazz féérique. Ici pas de soliste, comme le veut la philosophie de l’établissement, pas de star, pas de sélection, pas de pression, mais un niveau d’exigence qui tire les enfants vers le haut. Dans le spectacle, Pinocchio, qui préfère l’amusement à l’étude, découvre ici le spectacle vivant d’une revue. « Pour avoir le privilège de monter sur scène, il faut le mériter, du travail, de la persévérance » explique le directeur de la revue. Autant d’exigence auxquelles ont réellement répondu les enfants du CRÉA au fi l des répétitions (…) C’est beau, à l’évidence, le travail donne du talent ! Ces enfants chantent dansent et jouent la comédie avec une énergie incroyable ! »
Le Parisien (Février 2012)
« Une troupe unique en Europe, le CRÉA centre de création vocale et scénique d’Aulnay-sous-Bois, plus de 25 ans d’existence et avec Pinocchio plus de 60 créations d’opéras (…) Le CRÉA n’est pas une école de musique, le théâtre et la danse y sont associés mais surtout il s’agit d’une vraie philosophie éducative basée sur le plaisir et l’exigence. Un exemple à suivre. » France 3 (Août 2012)